Comment composer son propre e-liquide ?

L’e-liquide est le carburant qui alimente la cigarette électronique. En entrant en contact avec la résistance, le liquide se transforme en vapeur qui sera par la suite inhalée par le vapoteur. Actuellement, avec les kits prêts à l’emploi, il est possible de composer son propre e-liquide chez soi. Mais comment procéder ?

La préparation de la base

La base d’un e-liquide DIY est composée de propylène glycol, indispensable pour ressentir le hit tant recherché par le vapoteur et de glycérine végétale pour avoir une vapeur plus dense. Pour obtenir un équilibre entre la quantité de vapeur et l’intensité des saveurs, mieux vaut se tourner vers une proportion 50PG/50VG. En revanche, si votre dispositif est récent, afin d’éviter les fuites, misez sur une base composée d’un grand volume de glycérine végétale : 30PG/70VG, 25PG/85VG ou 20PG/VG. Toutefois, par mesure de précaution, évitez une base 100% GV, car elle peut abîmer votre résistance et favoriser la production d’acroléine. Cliquez ici pour En savoir plus

Attention ! Avant toute manipulation, équipez-vous d’un gant et d’une paire de lunettes de protection.

L’ajout des arômes

Ils apporteront une note particulière à votre composition. Le volume de l’arôme ne doit pas dépasser 10% de la quantité de la base. On distingue plusieurs types de saveur : la saveur fruitée, la saveur gourmande, la saveur tabac, la saveur boisson, la saveur florale et la saveur mentholée. L’arôme le plus vendu est le mentholé, il donne une sensation de fraîcheur dans la bouche.

L’avantage d’un e-liquide DIY, c’est que vous pouvez personnaliser le parfum au gré de vos envies. D’ailleurs, il est tout à fait possible de mélanger plusieurs arômes pour un goût original. La limite ? Votre imagination ! En tout cas, pour un dosage précis, utilisez une seringue graduée.

La finalisation du mélange

Le booster, une base ultra concentrée en nicotines est indispensable pour obtenir un mélange nicotiné. La dose varie en fonction de votre profil. Pour ne pas vous tromper, utilisez un calculateur en ligne ou suivez les indications sur l’emballage.

Les additifs ou exhausteurs de goût ne sont pas obligatoires. Mais ce sont des ingrédients qui peuvent donner une note particulière à la saveur. Ils servent principalement à révéler le goût. Vous pouvez trouver sur le marché des gammes sucrées, fraîches, épicées, acidulées ou crémeuses. Ils représentent en moyenne 1% du mélange.

Pour clore, respectez le temps de pose (le steeping). Pour les saveurs fruitées, mentholées et boissons, le temps de maturation est d’environ 2 jours. Pour l’arôme tabac et gourmand, il vous faudra laisser reposer la préparation pendant 15 jours au minimum.

Les différentes familles d’arômes de e-liquides : fruitées, gourmandes, tabac…
Un e-liquide a-t-il une DLC ou une DLUO ?